5 huiles essentielles pour une “trousse d’urgence”.


Bien-être / jeudi, mars 21st, 2019

La semaine dernière, je vous ai parlé du Rescue, très utile pour gérer les situations de stress au quotidien ou les événements pas très heureux… J’ai toujours une boîte de pastilles dans mon sac “au cas où” et autant dire que ça dépanne bien !

Petit rat des champs un peu casse-cou, je suis toujours en train de me cogner, de me couper et de m’égratigner… J’ai donc plusieurs autres “indispensables” dans mon sac qui me permettent de gérer les aléas de la vie. Grâce à mes nombreuses recherches, lectures et expérimentations à propos des médecines naturelles, j’ai pu me concocter au fil du temps une petite trousse d’urgence 100% naturelle à base d’huiles essentielles, qui me suit partout !

Attention, avant de commencer, il est important de rappeler que les huiles essentielles, sauf exceptions, ne doivent jamais être appliquées pures sur la peau et très peu d’entre elles sont tolérées sur les plaies ou sur la peau à vif. Il faut toujours les diluer dans une huile végétale. Dans ma « trousse d’urgence » j’ai toujours un petit flacon de 50mL d’huile d’olive BIO, qui est une huile neutre très bien tolérée par une majorité de peaux. Je peux donc l’utiliser comme base en prenant une petite noisette d’huile et en y diluant 1 goutte d’huile essentielle de mon choix. Vous pouvez évidemment en choisir une autre huile comme celle de noyaux d’abricot, mais veillez à ce que vous la tolériez au préalable.

Comme pour l’huile végétale, avant d’utiliser une huile essentielle vous devez vous assurer que vous la tolérez. Pour cela, appliquez-en une goutte sur l’intérieur du pli du coude (là où la peau est très fine) et attendez 48h. Vous pourrez alors déterminer si votre peau réagit ou non au produit : rougeurs, démangeaisons ou modifications de l’aspect de la peau sont des signes que vous réagissez à l’huile en question, vous ne devez donc pas l’utiliser !

Et n’oubliez pas, n’utilisez pas les huiles essentielles sur les enfants de moins de 8 ans et sur les femmes enceintes et allaitantes.


Avant de vous décrire mes 5 indispensables, notez bien que cet article ne se substitue en aucun cas à un avis médical. En cas de doute, consultez un professionnel de santé.

Maintenant que vous vous êtes préparé à l’utilisation des huiles, voyons ce que l’on peut trouver dans ma “trousse magique” :

Pour les saignements légers : la ciste ladanifère. C’est une des seules huiles essentielles que l’on peut appliquer pure sur la peau et sur une plaie. Grâce à ses propriétés coagulantes, antihémorragiques et cicatrisantes, appliquez une goutte d’huile sur la plaie en appuyant ensuite légèrement sur la plaie et le saignement se stoppera en quelques minutes. Attention évidemment à bien évaluer l’importance de la coupure et consultez un professionnel de santé si elle est trop importante et qu’elle saigne trop (attention : à ne pas utiliser lorsque vous êtes sous traitement anti-coagulant).

Pour désinfecter : le tea tree. Antibactérien à large spectre et antiviral, le tea tree, dilué dans une huile végétale, peut être appliqué sur une plaie pour la désinfecter. Vous pourrez aussi utiliser votre mélange en cas d’angine (à masser sur le cou), sur un bouton d’acné, un furoncle ou une mycose à raison de 3 fois par jours.

Pour les piqûres d’insectes et les brûlures : la lavande aspic. Appliquez 1 goutte de lavande aspic sur la piqûre d’abeille, guêpe, moustique… et massez-la : la douleur sera apaisée en quelques minutes et les démangeaisons seront moins importantes. N’hésitez pas à renouveler l’opération toutes les 5 minutes pendant la première demi-heure suivant la piqûre. Cette opération fonctionne aussi pour les piqûres de méduses ou les morsures d’araignées ! Vous pourrez aussi masser votre brûlure légère ou votre coup de soleil avec ce mélange.

Pour les douleurs musculaires, les maux de tête et maux de ventre : la menthe poivrée. Puissante anti-inflammatoire et antalgique, la menthe poivrée soulage les douleurs. La sensation de fraîcheur qu’elle procure vous libérera de toutes vos tensions. Mélangée dans de l’huile végétale, massez la zone douloureuse pendant quelques minutes tout en vous détendant, matin et soir. Vous pourrez même utiliser ce mélange en cas de jambes lourdes !

Sur les coups : l’hélichryse italienne. Véritable anti-coagulante et tonique de la circulation sanguine, l’hélichryse permet de limiter l’apparition des bleus ! Massez le coup avec votre huile diluée, jusqu’à 3 fois par jours pour accélérer la résorption de votre hématome (attention : ne pas utiliser cette huile chez les hémophiles).

Voilà, vous êtes maintenant prêts pour survivre à tous les petits aléas de la vie avec ces 5 huiles essentielles que je trouve indispensable d’avoir chez soi ou sur soi !

Dites-moi si vous avez déjà eu l’occasion d’utiliser une de ces huiles ou quels sont vos propres “indispensables”.

Si vous voulez en savoir plus sur les huiles essentielles, n’hésitez pas à lire l’article que j’ai rédigé pour le blog de Guillaume l’année dernière : « Huiles essentielles : ce que vous devez savoir ».

A la semaine prochaine !

2 réponses à « 5 huiles essentielles pour une “trousse d’urgence”. »

  1. Très bon article qui résume super bien! c’est bien clair comme ça!! J’utilise déjà le tea tree et la menthe poivrée!
    J’ai une proposition d’article! Pourrais-tu expliquer l’effet du baume du tigre, et la différence entre les différents baumes du tigre qui existent?

Laisser un commentaire