Comment composer ses repas pour rester en bonne santé, selon la diététique chinoise.


Alimentation / jeudi, février 28th, 2019

POURQUOI ?

Je baigne dans le monde de la médecine chinoise et de la diététique chinoise depuis pas mal de temps… Pourquoi ? Tout simplement parce que ma maman est praticienne en énergétique chinoise, qu’elle a suivi une spécialisation en diététique chinoise et que j’ai été son « cobaye » numéro 1 pendant toutes ses études ! Alors forcément, ce genre de sujet me « parle » un peu… Avant tout, il faut savoir que la diététique chinoise fait intégralement partiede la médecine chinoise et qu’elle a un rôle déterminant dans la prévention de la santé ! Et oui, comme Hippocrate l’a dit il y a fort longtemps : « que ton aliment soit ton premier médicament » ! 

Il y a quelques années, comme toute ado / jeune adulte, j’ai expérimenté la « junk-food » en parallèle de la nourriture « healthy » que je pouvais retrouver chez mes parents. A l’époque, je mangeais 5 repas minimum dans la journée : le petit déjeuner, la collation à 10h30, le déjeuner à midi pile (et pas une minute de plus car je ne pouvais pas tenir plus longtemps sans manger), le goûter à 17h et le diner vers 20h30 (plus quelques grignotages par ci par là)… Et je ne pouvais absolument pas louper un seul de ces repas sous peine de maux de tête, maux de ventre, vertiges et j’en passe ! Je mettais ça sur le coup de ma croissance, de ma pratique sportive, de mes études… Bref, j’étais très occupée donc j’avais besoin de beaucoup d’énergie. 

Je ne voulais pas l’admettre, mais mon corps et mon esprit changeaient en fonction de certaines périodes : je me sentais fatiguée, d’humeur maussade, « lourde », avec des mots de ventre et de tête réguliers quand je mangeais chez moi alors que j’étais beaucoup plus énergique, légère et de bonne humeur quand je mangeais chez mes parents. Quand j’en ai pris conscience, j’ai commencé à manger exclusivement de façon « chinoise ».

A partir du moment où j’ai commencé à manger « sainement », j’ai pu progressivement supprimer le goûter de 10h30 (bon par contre si on me propose un gâteau à l’heure du café au bureau, je ne dirai pas non !), me passer du goûter de 17h et surtout pouvoir déjeuner à 14h alors que mon dernier repas a été pris à 7h. Autant vous dire que ça change la vie et que c’est nettement moins dangereux pour mon organisme. Et je ne suis plus « vidée » d’énergie, malgré une pratique sportive intensifiée et un rythme de vie tout aussi intense. Et je suis bien moins de mauvaise humeur ! Evidemment, je ne suis pas contre une bonne raclette de temps en temps ou une plaquette de chocolat (pas que de temps en temps pour cette dernière…). Mais sur 21 repas dans la semaine, je mange à minima 16 repas « sains ». 

3 COMPOSANTS

Alors qu’est-ce qu’un repas sain en diététique chinoise ? Un repas sain est avant tout composé de 3 compartiments :

Les légumes et les fruits :de préférence des légumes et des fruits frais et de saison, car ce sont ceux qui possèdent le plus « d’énergie ». Par contre, si vous faites vos courses tous les 15 jours, il est évident que vos tomates ne seront plus considérées comme fraiches au bout de 15 jours… Préférez donc des boîtes de conserves ou des légumes congelés. Vos légumes et vos fruits doivent être en majorité cuits, avec des cuissons variéesau cours de la semaine (au wok, à la vapeur, au four…). Et oui, les crudités apportent beaucoup d’humidité et de froid que vous stockerez dans l’organisme. Evitez-les si vous êtes en surpoids, sujet aux infections, aux rétentions hydriques etc. J’entends beaucoup de personnes dire qu’elles veulent perdre du poids et que pour cela elles ne mangent que de la salade, des crudités et des fruits frais : ne tombez surtout pas dans ce piège ! 

Les céréales :véritable carburant lent, elles permettront à l’énergie de se diffuser régulièrement tout au long de la journée. Généralement quand on dit céréales on pense tout de suite au riz et aux pâtes« non mais je ne vais pas bouffer du riz et des pâtes à chaque repas ?! ». Pas de panique, il existe de nombreuses autres céréales, que vous pouvez même acheter en sachet-minute pour ceux qui n’ont pas de temps de cuisiner. Quinoa, boulgour, blé, polenta, maïs… Les possibilités sont multiples ! Et elles se gardent plusieurs jours après avoir été cuisinées : vous pouvez donc en préparer pour plusieurs repas de la semaine ! Favorisez les céréales semi complètes à complètes qui sont moins « trafiquées » et qui ont de meilleurs apports nutritionnels. 

Les protéines : végétales ou animales, elles sont le matériau de base pour toute l’infrastructure de notre corps (os, muscles, organes…) et des substances qui nous sont vitales comme les enzymes ou les hormones… Bref elles sont indispensables à la bonne santé du corps ! Elles ont aussi un effet satiétogène : c’est ce qui va vous donner l’impression d’être « calé ». L’idéal est de varier et de ne pas manger de protéines animales à chaque repas. Parmi elles, on retrouve le poisson, les œufs, la viande et les laitages. Pour ce qui est des laitages, favorisez les laits de brebis et de chèvre (vous découvrirez la raison dans un prochain article) et surtout les laits-cru pour vos fromages. En ce qui concerne les protéines végétales, elles sont très faciles à trouver et à cuisiner car vous en trouverez en majorité en boîte de conserve ou sous vide : vous ouvrez, vous chauffez et le tour est joué ! Haricots blanc, haricots rouges, flageolets, lentilles, pois chiche, tofu (si vous ne voulez pas le cuisiner, prenez du tofu fumé qui a meilleur goût) … De quoi varier vos repas !

L’ASSIETTE UNIQUE

Alors maintenant, comment on fait ? 

« Le matin, mangez comme un prince ». Vous avez le droit à tout ! Préférez les protéines et les céréales pour avoir le plein d’énergie pour la journée. Si vous voulez manger des fruits frais, mangez les en premier, avant le reste de votre petit-déjeuner. 

« Le midi, mangez comme un marchand ». Les 3 types d’aliments décrits plus haut doivent se retrouver en proportions équivalentes. On doit donc manger un tiers de légumes, un tiers de céréales et un tiers de protéines. Pour commencer, l’idéal est de mettre tout son repas dans la même assiette (sous forme de plat complet dont vous aurez des recettes prochainement). Avec l’habitude vous pourrez ensuite faire des repas plus « normaux » avec une entrée et un dessert (en diminuant donc les quantités de votre plat principal).

« Le soir, mangez comme un pauvre ». Le soir on choisit : soit vous mangez des légumes et des céréales, soit vous mangez des légumes et des protéines ! Mais ne mangez pas des céréales et des protéines : votre organisme va se mettre au repos lors de la phase de sommeil, le surplus d’énergie emmagasiné dont il n’aura pas eu besoin sera donc stocké !

5 COULEURS

Le but de la médecine chinoise est d’être avant tout préventive. La diététique veille donc à « nourrir » quotidiennement les 5 couples d’organes principaux. A chaque couple d’organe est associé une couleur ! 

Les ingrédients de vos assiettes doivent donc être de 5 couleurs :

  • Le noir / bleu (graines de chia, de sésame noir, champignons, chou rouge…) pour nourrir le couple rein-vessie.
  • Le vert (de nombreux légumes et les herbes aromatiques) pour nourrir le couple foie-vésicule biliaire.
  • Le jaune / orange (le maïs, les carottes, les œufs…) pour nourrir le couple rate-estomac.
  • Le blanc (le riz, les pâtes…) pour nourrir le couple poumon-gros intestin.
  • Le rouge (baies de gojis, fruits rouges, betteraves…) pour nourrir le couple cœur-intestin grêle.

De nombreuses graines, fruits secs ou herbes aromatiques possèdent une des 5 couleurs requises… N’hésitez pas à parsemer votre assiette de persil, de graines de chia, de baies de goji s’il vous manque une couleur : c’est simple et vous aurez une assiette parfaite ! 

Voilà les grands principes de la composition d’une assiette en diététique chinoise. Evidemment, il s’agit d’un résumé et de nombreux autres aspects sont à prendre en compte en fonction de votre physiologie et de vos éventuelles pathologies. Mais retenez surtout : all inclusive le matin, 3 compartiments le midi, 2 le soir, 5 couleurs et des produits frais et cuits !

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire si vous avez expérimenté ce type d’alimentation et ce qu’il vous a apporté. Et partagez l’article pour vos amis en quête d’une alimentation saine et équilibrée qui ne savent pas trop comment s’y prendre. 

A la semaine prochaine pour un nouvel article !

2 réponses à « Comment composer ses repas pour rester en bonne santé, selon la diététique chinoise. »

Laisser un commentaire